DJ GUY : LA MUSIQUE SELON VOS ENVIES

DJ GUY : LA MUSIQUE SELON VOS ENVIES

CONSEILS

A lire absolument pour mettre toutes les chances de votre coté
lors de l'organisation de votre mariage
ou de n'importe quelle soirée dansante privée.

 

1 / Avant propos...

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'animation d'une soirée privée familiale telle qu'un mariage n'est pas une chose facile. En effet, la réussite d'une soirée de ce type relève d'une subtile alchimie entre de nombreux critères : le choix des musiques, le déroulement des séries, la présence de l'animateur, sa technique (la façon d'enchaîner les disques), la sono, les jeux de lumières, etc...

Mais ce n'est pas tout, l'animateur doit aussi composer avec des facteurs parfois beaucoup plus difficiles à analyser : conditions météo, "chaleur" du cadre, ambiance générale, motivation des invités à faire la fête, entente entre les convives (ou entre les familles), effets de la fatigue de la journée, durée et ambiance du repas, etc...

De plus, il n'est pas rare de trouver jusqu'à quatre générations réunies lors d'une fête de famille, depuis les petits enfants jusqu'aux grands-parents, la mission de l'animateur étant d'amuser, de faire danser, et de satisfaire tout le monde...

Alors, mission impossible ? Certainement pas !

 

2 / Avertissement...                               

 

 

Même si cela part d'un bon sentiment, il est à exclure toute proposition spontanée faite par un ami, une connaissance (ou le petit cousin), concernant l'animation de votre mariage. Le résultat n'en serait que trop aléatoire... Pour une garantie de réussite, il est impératif de faire appel à des "pros", et en plus, de s'assurer que votre futur animateur correspond aux critères suivants...

L'idéal serait évidemment d'avoir l'occasion d'assister préalablement à une prestation de votre futur animateur. Malheureusement cela est rarement possible, et ces quelques conseils sont faits pour vous aider à faire le bon choix...


3 / L'animateur...                                   

C'est évidemment la pièce maîtresse, la clé de la réussite de votre soirée. Il est fortement conseillé avant de s'engager, de rencontrer votre futur animateur. Un bon "feeling" et la certitude du respect de ces quelques lignes vous permettrons à coup sûr de trouver la perle rare... Il est capital de s'assurer qu'il s'agit bien d'un animateur dit "généraliste", et non d'un Dj "branché" sur un style musical précis (rap, r'n'b ou techno...). Seul l'animateur généraliste vous garantira un programme de musique "pour tous", impératif dans ce type de soirée familiale. N'hésitez pas à le questionner sur sa culture musicale, son parcours, son expérience et sa connaissance des différents styles musicaux. (voir chapitre : La musique).

Il doit savoir parler au micro (attention, cela parait évident, mais ce n'est pas toujours le cas), être capable de présenter un invité voulant prendre la parole, d'animer quelques jeux (de bon goût), et même, si vous le souhaitez, de présenter l'inébranlable "jarretière de la mariée" (et oui, ça existe encore !). Il doit être à la fois discret et omniprésent, prendre la parole au bon moment, et savoir se taire quand il le faut. Tout un art...

N'oubliez pas qu'il faut nourrir votre animateur (et son technicien). L'idéal est de les faire participer au repas, et de prévoir deux places à une table proche de la sono. Le but n'est évidemment pas de "profiter", mais au contraire de s'intégrer, de juger de l'ambiance, de détecter les groupes ayant envie de s'amuser, etc... C'est pendant le repas que l'animateur prépare sa soirée... Évitez absolument de le faire manger en coulisse ou en cuisine avant les invités, cela n'est jamais une bonne solution pour la suite de la soirée.

Durant la soirée, ne pas oublier d'alimenter votre animateur en eau minérale, coca, jus d'orange ou café (pas d'alcool évidemment), certains animateurs sont morts de soif...


4 / Le matériel...                                     
 
Sur ce sujet, il est fortement recommandé de faire une totale confiance à votre animateur, habitué à se déplacer et à travailler avec son propre matériel. S'assurer simplement (sur photos ou vidéo) qu'il s'agit d'un matériel professionnel et non d'un matériel d'amateur visiblement "bricolé". Bannir absolument la "chaîne hi-fi" posée sur une table... Peu importe si votre animateur travaille en MP3, sur des CD traditionnels ou informatique, le résultat final sera le même pour vous.

Important : Votre animateur doit obligatoirement posséder un micro HF (sans fil) de qualité pour pouvoir intervenir rapidement en cours de repas lorsque les mariés ou des invités désirent prendre la parole (remerciements, discours, chansons, etc...). Installation : Veillez à ménager une place suffisante pour l'installation du matériel de sono et d'éclairage. Évitez les angles et les "petits coins", privilégiez au contraire un bel emplacement face aux invités pour mettre le matériel en valeur. Pour un matériel d'encombrement standard, il est nécessaire de prévoir un emplacement de 12 m² environ (4 m x 3 m), sans oublier la place réservée aux danseurs. Ce choix de l'emplacement doit aussi être dicté par la position des prises électriques. S'assurer que ces dernières sont en bon état et obligatoirement équipées d'une liaison à la terre (les prises classiques 10/16A+T conviennent parfaitement). L'idéal est de pouvoir disposer de deux prises de courant distinctes pour répartir au mieux les puissances (sono et éclairages). Ce problème de raccordement électrique ne se pose évidemment pas dans une salle des fêtes où les puissances disponibles sont souvent supérieures aux besoins.

Attention : Il est absolument à proscrire l'emplacement de la sono dans une autre pièce que les convives (hall d'entrée, salle contiguë, dépendances, etc...), le résultat sur l'ambiance serait catastrophique... Il ne doit pas y avoir trop de "distance" entre les danseurs et l'animateur. Se méfier aussi des salles possédant des formes particulières, en "L", ou en longueur type "couloir", il peut arriver que certains invités ne voient et n'entendent rien...

Une astuce : Pour ces mêmes raisons de convivialité, il est aussi conseillé d'éviter l'installation du matériel sur une scène trop haute ou trop vaste (salle des fêtes). N'oubliez pas que votre soirée ne doit pas ressembler à un bal public (Il est parfois évidemment impossible de ne pas utiliser la scène lorsque la salle s'avère trop petite...).


5 / La musique...                                  

Après l'animateur, il s'agit du deuxième point capital pour la réussite de votre soirée.

Pour faire plaisir à tout le monde, tous les styles musicaux doivent être passés en revue durant la soirée, le tout savamment dosés par l'animateur.

Il est évident que l'on ne peut jamais parler de "soirée type" ou de programme idéal, mais assurez-vous que la programmation musicale de votre animateur s'articulera à peu près de la façon suivante : Le début de soirée doit comporter des "musiques pour tous" : zouk, biguine, rock and roll, twist, sans oublier un peu de rétro pour les "anciens" : valses, pasos, tangos, cha-cha, madisons, etc... Le milieu de soirée reçoit généralement le "plein boum" : musiques d'ambiance d'été, disco, années 80, et les "incontournables"... Quant à la fin de soirée, pour les couches-tard, elle peut accueillir les styles musicaux plus "branchés" : rock français, new-wave, funk, reggae, dance, r'n'b, etc...

Un conseil : Après avoir défini au préalable les styles musicaux que vous aimeriez entendre, évitez de trop intervenir auprès de votre animateur pendant la soirée. Faites confiance à sa programmation musicale. Le ou les morceaux que vous attendez arriveront au bon moment...


6 / Les horaires...                                   

Il est important de définir avec votre animateur les horaires (de début et de fin) de votre soirée. Si l'heure d'arrivée est en général connue, par contre, l'heure de fin de soirée est toujours difficile à prévoir, et peut varier suivant l'ambiance générale, le nombre et l'âge des invités, la fatigue de la journée, la durée du repas, etc... Pour éviter tout désagrément et tout malentendu, il est fortement conseillé de définir à l'avance avec votre animateur une fourchette horaire de fin de soirée.


Remarque : Il faut tout de même savoir que la durée d'une soirée dansante n'est pas forcément un gage de réussite ou de bonne ambiance. Une soirée traînant en longueur jusqu'à 6 ou 7 heures du matin n'est pas forcément plus réussie qu'une soirée bien remplie se terminant à 4 heures, c'est même parfois le contraire...


7/ Les garanties...  

 


Il est important de s'assurer des garanties apportées par votre animateur. Il doit posséder une assurance responsabilité civile destinée à couvrir tout incident ou accident dont il serait le fait, s'engager à assurer l'animation de votre soirée quoi qu'il arrive (hormis évidemment les cas de force majeure reconnus par la loi), respecter la réglementation sur les niveaux sonores (voir chapitre : autorisations et réglementation), et vous proposer la signature d'un contrat d'engagement sérieux.


8/ Le contrat d'engagement...                

Après accord avec votre animateur, il est donc impératif de signer un contrat d'engagement liant les deux parties. Lors d'une réservation de longs mois à l'avance (parfois plus d'un an), un accord verbal est évidemment totalement exclu, ce serait le meilleur moyen de vous retrouver sans animateur le jour de votre mariage. S'assurer que votre animateur possède des contrats clairs et précis, comprenant des clauses "logiques", ne visant pas à avantager une des deux parties en cas de litige.


9 / Autorisations et  réglementation...   

Autorisations : Dans certain cas (location de salle des fêtes, animation à votre domicile, manifestation en plein air, etc...), il est important au préalable de s'enquérir de toutes demandes d'autorisations administratives liées à votre manifestation. Il ne faut pas oublier que vous êtes, ce soir là, "l'organisateur" de la soirée, et responsable en tant que tel.

Réglementation du niveau sonore : Depuis quelques années, afin de protéger les oreilles des auditeurs de musiques amplifiées, le niveau sonore en salle est maintenant réglementé par le décret n° 98-1143 du 15 décembre 1998. Dans la pratique, cette mesure concerne peu les soirées privées familiales où les niveaux sonores sont en général bien en dessous des seuils prévus par la loi. S'assurer tout de même que votre animateur connaît et respecte cette réglementation.

Avertissement : Malgré toutes ces précautions, le respect de la réglementation, et la bonne volonté de l'animateur, il peut arriver que la diffusion musicale de votre soirée crée une gène pour le voisinage (nuisance sonore). Soyez vigilants...


10 / Conclusion...                                     

Ouf ! Nous voici arrivé au terme de cette longue page qui devait n'être au départ que "quelques conseils utiles"... Mais peu importe les efforts fournis et le temps passé ici si cela doit servir à vous permettre de mieux choisir votre animateur, et à éviter quelques erreurs...

Au fait, nous vous rappelons que les animateurs DJ GUY sont tous des professionnels amoureux de leur métier qui appliquent depuis longtemps avec succès toutes ces recettes miracles, plus quelques autres, évidemment non dévoilées ici (concurrence oblige)...

Nous vous invitons évidemment à nous consulter pour tout projet d'animation, en espérant que nous passerons ensemble la plus belle des soirées ou le plus beau des mariages.

 


Découvrez Karaoke!